Temple philosophique 593x593

 

 

En 2002, avait été créé le CONSEIL INTEROBEDIENTIEL des RITES EGYPTIENS – CIRE – sur l'analyse suivante : Il existait, d'une part, depuis plusieurs années, suite aux différents troubles qui étaient venus durablement perturbés la vie de ces Rites, un certain nombre de structures indépendantes des « grandes » Obédiences (ou des Loges isolées) qui travaillaient selon des Rites Egyptiens que ce soit dans la filiation Robert Ambelain, ou dans d' autres issues de Belgique (Rite de Misraïm, Rite de Memphis-MisraÏm) ou d’Italie.

Elles rencontraient des difficultés liées à leurs faibles effectifs pour vivre la progression de leur chemin initiatique au-delà des 3 Grades bleus, dans ce qui est défini comme les Grades de la Maçonnerie Philosophique, et qui ont comme vocation d' étudier les grands courants de pensée de l'histoire, avec comme objet de pousser à la rechercher des causes et des origines.

D'autre part, des Sœurs ou des Frères, travaillant selon d'autres Rites, et retrouvant une ancienne pratique des premiers temps de notre Maçonnerie, se sentaient intéressés par cette Ecole initiatique différente, puisant ses racines dans les plus antiques Traditions de l'Humanité, cette Maçonnerie dite égyptienne qui, au cours des âges, s'est aussi régulièrement enrichie de tous les apports spirituels découverts par les Hommes et qui a constitué ainsi un corpus initiatique inégalé. Elle avait été également vivifiée, il faut le souligner, par les idéaux de justice et d'égalité des Maçons du 18ème siècle.

Mais, c'est surtout dans ce qui appelé par ailleurs les Hauts Grades qu'elle se révèle être le réceptacle incomparable des filiations des Traditions les plus anciennes.

Et au sein des Rites Egyptiens ils sont vécus de façon très différente, parce qu'ils ne sont ici qu'une étape sur le long chemin initiatique, et non, comme trop souvent, un aboutissement.

Le CIRE avait parfaitement joué son rôle pendant plus de 2 ans, créant d'abord 2 Ateliers de Perfection ( Maitre Secret à Grand Elu de la Voûte Sacrée) l'un à Strasbourg, l'autre à Paris, et au sein de ceux-ci recevant ou faisant progresser un certain nombre de Sœurs et de Frères, toujours plus nombreux. L' écho de cette richesse a été entendu et dans les Vallées de Perpignan, de Fécamp, de Dijon, de Montpellier des projets de création de nouveaux Collèges ont été mis en route, ainsi qu'aux Antilles, à la Martinique.

Parallèlement 2 Chapitres (Chevalier R+C ) avaient vu le jour dans la Vallée de Strasbourg et à Fort de France pour permettre de continuer une progression initiatique harmonieuse. Toutefois s'est posée très vite la question de la légitimité initiatique de cette structure, reposant sur quelques Frères et sans réel souchage sur un tronc authentique des Rites égyptiens.

La sève initiatique doit en effet circuler librement et ne pas, comme trop souvent, et on a pu en mesurer les conséquences néfastes, faire tout dépendre d' un autoproclamé Grand ...., disposant d'une autorité sans aucun contrôle. C'est alors qu'est venue la suggestion de greffer le CIRE sur l'ORDRE MAÇONNIQUE TRADITIONNEL de l'OCEAN INDIEN du Rite Ancien & Primitif de Memphis-Misraïm, Ordre dépositaire légitime de l'ensemble des filiations de ce Rite, dans la voie dite Robert Ambelain. Le SOUVERAIN SANCTUAIRE de l' Océan Indien avait, en son temps, reçu du SOUVERAIN SANCTUAIRE de France l'ensemble des transmissions lui permettant d'assumer son rôle de dépositaire et de gardien des Traditions de la Vieille Egypte.

C'est ainsi que, sollicités par des Sœurs et des Frères du CIRE travaillant en France métropolitaine, ils ont accepté, le 21 août 2003, de leur accorder une Patente pour la création d' un SUPRÊME CONSEIL pour l'EUROPE et les PAYS ASSOCIES – SCEPA -, leur permettant de poursuivre leur chemin initiatique dans les Hauts Grades, jusqu'au Grade de Souverain Grand Inspecteur Général, en restant reliés à la chaîne de la Tradition égyptienne la plus authentique. Le travail a pu ainsi continuer en s'appuyant sur la fraternelle assistance des Frères de l'OMT, et la Pyramide se compléter. Il a ensuite été crée un Aréopage ( Chevalier Kadosh ) dans la Valée de Londres ( Grande Bretagne ), ainsi qu'un Conseil Suprême ( Souverain Grand Inspecteur Général ) sur Paris.

Enfin le Suprême Conseil a été formellement installé le 19 mars 2004.

Tout était ainsi en place pour offrir aux Cherchants sincères une voie pour poursuivre leur parcours initiatique au sein d'une Pyramide dont la légitimité est incontestable et dans un cadre où le travail reste la seule valeur reconnue pour une progression justifiée. Le SCEPA était étroitement associé à la GRANDE LOGE INDEPENDANTE & SOUVERAINE des RITES UNIS – GLISRU -, Obédience qui disposait majoritairement de Loges travaillant selon un Rite égyptien, à travers une Patente qui lui avait été accordée par le SOUVERAIN SANCTUAIRE des GAULES des SUBLIMES ORDRES UNIVERSELS d' EGYPTE.

Ce chemin s'est trouvé brutalement interrompu en 2011, suite à de graves troubles. Le SCEPA, ayant été informé de la résiliation de la Patente qui seule assurait une légitimité initiatique, a décidé de dissoudre les Ateliers qui relevaient de sa juridiction. Mais conscient de sa responsabilité initiatique, il a immédiatement pris la décision d'ouvrir de nouveaux Ateliers pour permettre aux authentiques Cherchants de poursuivre leur quête.

Comme ses statuts le précisent, les Ateliers du SCEPA sont ouverts à tous.

Il lui est, en effet, revenu le souvenir des premiers temps de l'apparition de nos Rites où les Frères, à cette époque, initiés dans d'autres Rites et d'autres Loges, mais insatisfaits car intéressés par une démarche plus ésotérique, venaient frapper à la porte des Temples des Rites égyptiens.

Le SCEPA a donc pris la décision de tenter de retrouver ces moments riches où les échanges spirituels, intellectuels, permettaient d'avancer sur un chemin initiatique débarrassé de toute ambition de pouvoir profane, étrangère à une authentique démarche et d'offrir à celles et ceux qui le souhaitent de venir découvrir ce riche corpus initiatique que constituent les Rites de Memphis et de Misraïm.

Il est aujourd'hui évident que depuis l'apparition de nos Rites, au détour du 18ème siècle, ceux-ci ont été l'objet de nombreuses manipulations, ont subi de nombreuses influences d'origines diverses, et pour des buts quelquefois opposés, qui les ont peut-être enrichis, mais qui semblent surtout leur avoir fait perdre leur but initial, ou tout au moins les en avoir éloignés.

Les querelles contemporaines de pouvoir, de reconnaissance, de filiations, ont, pour nous, comme origine, justement, cette confusion sur les buts poursuivis.

Les réflexions engagées ont eu, comme première conséquence, de redéfinir la pyramide des grades transmis au sein de ce Suprême Conseil, en retenant les seuls grades participant pleinement de notre voie initiatique, leur ordre de transmission, et le choix des rituels mis en œuvre parmi le corpus très riche et varié des Rites de Misraïm ou de Memphis.

Puis l’ ouverture de ce qui a pris le nom de Propédeutique et qui a comme objectif la formation à tous les Grades, pour assurer de posséder parfaitement chacun d’ eux.

Enfin, très récemment, en 2015, il avait été décidé de modifier certaines dénominations, ne correspondant plus à notre nouvelle structure.

L’ Atelier de Perfection conservait son nom pour le seul grade de Maître Parfait, ensuite il devenait Collège Philosophique pour les autres grades transmis  de Maître Secret à Grand Elu de la Voûte Sacrée.

Et, très important, le Suprême Conseil ( ex SCEPA ) prenait provisoirement le nomen de SUPRÊME CONSEIL PHILOSOPHIQUE  et ne se reconnaissait qu’ une autorité initiatique, excluant toute autorité juridictionnelle.

Le SUPRÊME CONSEIL PHILOSOPHIQUE en 2015 :

1 Collège de Perfection en la Vallée de Paris : AHURA-MAZDA

1 Collège de Perfection en la Vallée de Montpellier  : HATHOR

1 Collège de Perfection en la Vallée de Ducos ( Martinique ) : ALPHA & OMEGA

1 Collège de Perfection en la Vallée du Rhin : LA CANOPEE

1 Chapitre R+C en la Vallée de Montpellier : GILGAMESH

1 Chapitre R+C en la Vallée de Fort de France : Le CHEVALIER de St GEORGES

1 Chapitre en la Vallée de Paris : MEN TZ’IKIN

1 Aréopage au Camp de Paris : THOR

1 Conseil Suprême en la Vallée de Paris : PASHUPATI

Mais les réflexions ont fini par conclure à une décision de disparition du concept même de Suprême Conseil ( appartenant en propre au REAA et inconnu des Rites originaux de Misraïm et Memphis ) et de son Grade de Souverain Grand Inspecteur Général, administrateur de tous les degrés et grades dans ce Rite.

Il y aura donc dorénavant un TEMPLE PHILOSOPHIQUE, juridiction exclusivement initiatique des Grades dits philosophiques, dont le dernier Grade, au-delà de celui de Chevalier Kadosh, sera celui de Grand Gardien de l’ Ordre, un Grade qui nous vient directement du Rite de Misraïm.

Mais ce Grade ne donnera aucune autorité sur les Ateliers philosophiques et les décisions de promotion entre le Collège Philosophique et le Chapitre, puis de celui-ci à l’ Aréopage relèveront dorénavant d’ un conseil des Présidents des Ateliers, appelé Cercle Philosophique du Temple, et présidé par le Président en fonction de l’ Aréopage.

Parallèlement à ces décisions une conséquence immédiate a été d’ identifier cette structure différente qui ne relève ni du Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, ni d’ aucun autre nom connu au sein des Rites égyptiens, très riches dans ce domaine, puisqu’ il s’ agit d’ une architecture nouvelle, même si ne s’ appuyant que sur des Rituels réguliers de nos différents Rites.

Le nom choisi est celui de Rite Noétique de Mizraïm et Memphis ( Noétique parce que c’ est une branche de la philosophie métaphysique concernant l'intellect et la pensée, Mizraïm en premier car c’ est le plus ancien des Rites dits égyptiens, et avec la lettre z qui est l’ orthographe en Italie, berceau de son apparition ).

Il ne concernera que les Grades Philosophiques.

il y a en projet l’ ouverture d’ un Chapitre en la Vallée du Rhin et un Aréopage travaillant réellement à Paris, puisque l’ Aréopage Thor, bien que né à Paris, travaille depuis plusieurs années dans la région de Montpellier.